DECOUVREZ ET PARTICIPEZ !

L’ensemble des établissements de l’Economie Sociale et Solidaire a connu un bouleversement sans précédent lors de la crise sanitaire et du confinement inédit lié à la COVID-19.

Avec un personnel réduit et la limitation des moyens classiques disponibles durant cette période (partenaires externes, sorties, activités…), les établissements ont repensé le sens de l’accompagnement des personnes accueillies, en en réinventant les modalités.

Cette créativité a été portée en grande partie par les acteurs de terrain, amenant parfois une plus grande autonomie des équipes et des méthodes de travail plus transversales.

Les collaborateurs du Réseau APOGÉES, restés en contact permanent avec les adhérents durant toute cette période, ont ainsi constaté de nombreuses initiatives locales.

Par exemple, quand certains établissements ont développé de nouvelles activités via les outils numériques pour maintenir le lien entre les usagers confinés en établissement et ceux confinés au domicile familial, d’autres ont créé des structures éphémères pour continuer d’accompagner des jeunes en difficulté qui n’arrivaient pas à respecter les règles du confinement.

En tant que tête de réseau national, APOGÉES souhaite mettre en lumière ces initiatives pour tirer des enseignements sur leur réalisation et ancrer dans le temps les pratiques remarquables.

A travers une enquête nationale, nous vous sollicitons aujourd’hui pour témoigner de la façon dont vous avez maintenu et renouvelé l’accompagnement des usagers dans cette situation de crise sanitaire.

L’objectif de cette étude est d’identifier les expérimentations de la crise sanitaire et de les valoriser.

Témoignez et partagez votre expérimentation : de l’idée initiale à la conception du projet, des échecs aux réussites jusqu’à sa mise en application, sa pérennité ainsi que la répartition des rôles au sein des équipes :

  • Quel projet avez-vous mis en place ?
  • Dans quelle situation était l’établissement pendant la crise ?
  • Quels ont été les éléments déclencheurs du projet ?
  • Quels nouveaux besoins ont émergé durant cette période particulière ?
  • Qui a été à l’initiative du projet ? Comment se sont répartis les rôles de chacun au sein de l’établissement ?
  • Comment la conception et la mise en place se sont faites ?
  • Des changements organisationnels en interne ont-ils été nécessaires pour la réussite du projet ?
  • Comment les usagers ont-ils été impliqués dans le montage du projet ?
  • Comment les salariés et bénévoles se sont impliqués dans ce projet ?
  • Quels ont été les partenaires externes impliqués dans le projet ?
  • Quels freins ont pu être levés pendant la crise pour lancer le projet ?
  • Quels freins se sont maintenus ?
  • Avez-vous constaté l’apparition de nouveaux freins ou de nouvelles contraintes ?
  • Quelles ont été les modalités de financement de l’action innovante ?
  • Quels sont les impacts et les bénéfices apportés par ces changements ?
  • Qu’est-ce qui n’a pas ou peu marché ?
  • Que reste-t-il de cette nouvelle méthode d’accompagnement ? Quelles seraient les raisons de l’absence de continuité de ce projet ?
  • Quelles leçons pouvez-vous en tirer ?

Nous vous proposons de témoigner par différents moyens :

  • Directement sur le site internet

Témoignez ci-dessous ou réagissez aux commentaires des autres participants. Merci de préciser dans votre témoignage le type d’établissement ou service qui vous concerne, votre type de poste et votre département. Ses éléments nous permettront d’observer des tendances générales.

  • Par mail

Utilisez l’envoi par mail à en suivant ce lien si vous souhaitez échanger directement avec M. ESQUIS et ne pas témoigner publiquement.

  • Lors d’un moment d’échange

Nous pouvons organiser un entretien individuel ou collectif avec les membres du projet pour recueillir votre témoignage, sur site ou en téléréunion.

M. ESQUIS, chargé d’Etudes au sein du cabinet conseil du Réseau APOGEES, le Cabinet APHILIA, pourra vous solliciter pour approfondir avec votre accord certains éléments de votre témoignage.

Vous souhaitez en savoir plus sur cette enquête ou échanger de vive voix avec le chargé d’Etude ? Contactez le cabinet APHILIA au 04 78 68 00 79

PARTICIPEZ ICI EN LAISSANT UN COMMENTAIRE !

3 Commentaires

  • m dit :

    Type d’établissement : ESAT
    Les mises en place :
    Embauche avec horaires décalés et débauche de la même manière,
    Barnum avec plancher et chauffage pour désencombrer la salle de restauration
    Rajout de services pour le temps déjeuner
    L’eau et les diverses demandes sont servis à table
    Changement de masques dans la journée et lavage de mains régulier
    Mise en place d’un sens de circulation au sein de tous les bâtiments de l’ESAT
    Protection de nos travailleurs optimisée par le respect des gestes barrières de la part de tous, annulation des contacts extérieurs en attendant la fin de ce second confinement (formation, activités extérieures…)
    Pour l’instant ces dispositifs paraissent judicieux, car nous n’avons pas d’épidémie dans notre établissement.

  • RENAUD Marylène dit :

    Dans notre structure (MARPA) nous avons fait le choix de ne pas confiner les résidents dans leur appartement mais de continuer à vivre presque normalement afin d’éviter la rupture de lien social, les repas se sont toujours pris en commun et le personnel interne a proposé des animations (2 à 3 par semaine).La responsable aidé d’un membre du personnel animait ces ateliers (gym, mémoire, création…)Par contre les résidents qui avaient quittés la structure devait au retour être isolée pendant 14 jours. Toutes les familles ont été consultés avant de prendre cette décision et si un résident souhaitait ne pas venir dans les parties communes il était servi au domicile.
    En ce qui concerne les EPI nous avons fait appel au don et fabriqué des sur blouses, des masques en tissu, nous utilisons des serpillères universelle avec élastic pour remplacer les sur chaussures. Le SAS d’entrée est dédié au changement de vêtement et les résidents n’y ont plus accès.

    • M. ESQUIS dit :

      Mme RENAUD,

      Je vous remercie beaucoup pour votre témoignage.

      Je me permets d’approfondir certains éléments avec vous par des questions complémentaires.

      – Concernant les EPI, pouvez-vous me préciser comment vous avez formulé votre appel aux dons et auprès de qui (presse, bouche à oreille, relais par des partenaires, sur internet) ?
      – Pour la fabrication des masques, qui s’est mis à l’ouvrage pour en faire (salariés, usagers, familles)?

      – Pouvez-vous préciser votre département et votre type de poste?

      M. ESQUIS

Laisser un commentaire (Le texte pourra être modéré s’il est jugé offensant ou inapproprié.)